The following piece on eliminating hunger in French is reported by Essential Edge French editor Daniel Wermus.

Une des clés pour éliminer la faim : le droit à la terre pour les femmes. Un des axes de travail de la FAO qui est devenu l’une des actions prioritaires de l’Institut du développement rural Landesa, une ONG basée à Seattle. Amanda Richardson, avocate et membre du Landesa Center For Women’s Land Rights, exposait au Centre de politique de sécurité de Genève comment la propriété de la terre permet aux paysans pauvres, avant tout aux femmes, d’échapper à la malédiction de la faim, qui frappe près d’un milliard de personnes sur la planète.

Pourquoi les femmes plus particulièrement ? « Elles représentent 40% de la main d’œuvre agricole. Mais ce sont elles qui possèdent le moins de terres. Ce qui représente une insécurité supplémentaire en cas de divorce ou de décès du mari. Et lorsqu’elles possèdent une parcelle, celle-ci est en général plus petite et de moins bonne qualité», indique Amanda Richardson.

Selon Landesa, la possession de terres transforme la femme en actrice économique, en décideuse. Cela créée des opportunités et des incitations à investir pour améliorer le sol et le rendement, diversifier les cultures. Cela augmente les revenus, l’accès aux prêts, le développement de projets. D’autre part, comme l’a également vérifié Biovision dans ses projets, les femmes sont plus attentives à produire des aliments sains pour leur famille, assurant ainsi une meilleure santé à leurs enfants.

Dans ses projets en Inde et en Afrique (Kenya, Ouganda, Ethiopie, Rwanda, Ghana, Liberia), Landesa aide les femmes rurales à s’organiser pour demander un accès à la terre et leur offre un appui juridique si nécessaire. L’ONG collabore également avec les gouvernements pour émettre des recommandations officielles sur ce problème, et pour proposer des changements légaux. Un aspect important est que le nom de la femme figure en toutes lettres sur le titre de propriété. Landesa est également active en Chine.

Daniel Wermus is a Geneva-based international journalist at the United Nations.

 

LEAVE A REPLY